AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (31)Strom Victum Scirilitrapeirl Nul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: (31)Strom Victum Scirilitrapeirl Nul   Sam 18 Juin - 16:30

"Rapport, Isiris."

La jeune femme aux cheveux roses s'approcha vers le centre de la pièce, s'asseyant à une petite table. Derrière elle, 2 garde. Devant elle, le noir absolu, ne laissant transparaître que quelques silhouettes cachées dans l'ombre. Elle prit une grande inspiration.

"Les recherches ont repris, et les dégâts du prototype Leossier ont été presque tous... Réparés, commença-t-elle d'une voix peu confiante.
- Cela fait plusieurs années, dit une voix sombre. Vous ne cessez de le répéter.
- Mais je vous assure que nous avons même transcendé certaines étapes, nous avons plusieurs sujets... Mais...
- Mais?
- Ils sont tous beaucoup trop instables. Aucun nouvel esprit artificiel n'est capable de contrôler le nethérien, et le wither devient tout aussi fou que tous les autres.
- Isiris, vous ne cessez de vanter votre deuxième plan, commenta une autre voix. N'avez-vous pas réussi à la mettre en application?

L'humaine déglutit.

- Sauf votre respect, malgré tous nos efforts d'atteindre les connaissances de Maelias, elle semble être protégée par des forces nous dépassant. Nous avons même kidnappé son enfant et...
- Et selon ce que nous avons entendu, le prototype Leossier lui-même est venu contrer cette prise d'otages, grogne une voix féminine.
- Oui...
- Vous êtes pathétique, Isiris! Nous vous avons octroyé des pouvoirs que les plus grands ethériens seraient jaloux, et vous n'êtes même pas capables de vous rendre utile!

La disputée lève son œil rouge, balbutiant:

- Mais..."

Un petit silence se fit entendre, alors que la voix venant de crier soupire. La silhouette se pencha, encapuchonnée, le visage même pas visible.

"Nous reconnaissons le travail accompli. Ce pourquoi nous vous accordons une dernière chance.

Isiris se détendit.

- Merci, justement, j'ai élaboré un stratagème qui...
- Peu nous importe. Reprend les informations que Maelias nous as volé, tue-la s'il le faut, tues tous ceux se mettant dans ton chemin. Mais reviens-nous avec un échec, et tu subiras bien pire que la mort.

La femme encapuchonnée retourna dans l'ombre.

-Pars."

Isiris se leva, s'inclina, et sortit en vitesse de la pièce, passant entre les deux gardes. Derrière la porte, le docteur aux cheveux verts l'attendait. D'un signe de la main, la femme ordonna au scientifique de ne rien dire, et ils se dirigèrent vers une charrette qui les entendait un peu plus loin. Sans un mot, ils prirent place, et le cocher fit avancer les chevaux. Il prit deux heures avant que le véhicule s'arrête devant une tour sombre, qui semblait abandonnée. D'un pas rapide, Isiris s'avança vers l'entrée, pousse les portes et pénétra dans le bâtiment, suivi de près par le docteur.

Un vieil homme se dirigea à leur rencontre.

"Ah, maîtresse Isiris, je... Tout va bien... Que me vaut cette visite?...
- Voir l'avancée de vos travaux
- Eh bien, j'ai... Comme vous le... Souhaitiez... Travaillé jour et... Et nuit... Sous la supervision de vos... Gardes là... Ça serait bien de... Les enlever, non?...
- Vous pouvez bien parler, mage. C'est peut-être à cause de vous que les forces d'Albyrion en connaissent tant sur nous, rétorque Isiris.
- Je ne pouvais pas savoir que...
- Les avancements!

Le vieux magicien sursauta, puis se dirigea vers un corridor.

- Oui, justement, ha ha ha, j'ai réussi à reproduire comme vous le souhaitiez... Mais c'est... Contre nature, vous le savez..."

Un goutte de sueur coulait sur son front. Il ouvrit une porte. Il s'agissait d'une grande pièce cubique, entièrement remplie d'un liquide ressemblant à l'eau, tenant sur place. Flottant au centre, une jeune fille nue, les yeux fermés.

"Docteur.
- Oui madame."

L'homme pénétra dans le liquide, se dirigea vers la fille. Il écarta un peu de ses cheveux bleus de son chemin, et l'examina.

"Elle semble parfaitement en état, confirma-t-il.
- Bien.

Isiris se tourna vers le mage.

- Réveillez-la.
- Mais il faudrait encore s'assurer que...
- Il n'y a plus de temps à perdre! J'ai besoin du cerveau de Maelias au plus vite, et elle est notre dernière chance! Alors réveillez-la ou je vous emmure!"

Le vieil homme déglutit, avant de sortir un petit carnet. Sa voix se modifia légèrement, alors qu'il se mit à prononcer:

"Strom Victum Scirilitrapeirl Nul... Mairym!"

Un soubresaut traversa la fille qui flottait. Lentement, elle ouvrit les yeux. Isiris esquissa un sourire.

"Voyons voir si vous avez réussi..."

Le docteur prit la fille par la main, et l'apporta hors de la salle. Cette dernière fit un effort, ayant peine à marcher.

"Regarde-moi, petite" ordonna la femme.

L'interrogée leva la tête en sa direction. Elle semblait confuse et perdue.

"Dis-moi... Quel est ton nom?

Un petit sifflement d'air sortit de la bouche de la fillette:

- Me... Lho... Die..."

Un rictus se dessina sur les lèvres d'Isiris. Elle allait enfin pouvoir prendre sa revanche, pouvoir faire souffrir Maelias, la faire payer. Pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(31)Strom Victum Scirilitrapeirl Nul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jutland + Distant Guns (Storm Eagle Studios)
» Storm of magic (C'est beau)
» [ Chaos-40k ] Légio titanque du chaos ( Storm lords )
» [Livre] Warcraft - Legends
» Deux batailles 1500 et 1000 pts BA vs CG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Albyrion :: Le Monde d'Albyrion :: Histoires :: Mémoires d'Annabelle-
Sauter vers: