AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (7)Griffe d'Or, ou celui qui a tous les droits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: (7)Griffe d'Or, ou celui qui a tous les droits   Jeu 5 Nov - 18:15

"Griffe d'Or?
- C'est bien moi.

L'assassin se trouvait devant un grand garde baraqué, qui bloquait l'entrée à la porte.

- Vous pouvez donner les armes à votre second ici, continua ce dernier.
- Il s'appelle Pilier Diplomate, rétorqua l'interpellé. Un peu de respect."

L'homme obéit cependant sans rouspéter, et sortit de ses robes une charmante panoplie d'armes, qu'il passa délicatement à celui qui l'accompagnait. Pilier était petit, mais gardait un air très neutre et c'est avec un honneur presque descriptible qu'il prenait les armes de son maitre. Griffe d'Or sortit Azerot et Voltron en dernier, et les passa délicatement à son second. Il se reprit un instant, puis sortit Voltron de son fourreau et ne donna que la lame à Pilier, avant de se retourner vers le garde.

"Je peux garder l’étui?

Celui qui bloquait le passage haussa les épaule et vérifia s'il ne restait rien de suspect.

- Oui, pas de problème, finit-il par répondre.
- Vous êtes le second de...?
- Brivmiak le Terrible.
- Ça ne m'étonne même pas, dit Griffe d'Or en faisant un clin d’œil. Je n'ai plus rien, vous pouvez me fouiller.

Le garde s'exécuta, puis hocha la tête, satisfait.

- Vous pouvez entrer. Ils vous attendent.
- Déjà? Mais je suis d'avance.

Griffe d'Or fronça les sourcils.

- Bon, ça c'est pas normal. Pilier?
- Oui?
- Garde bien mes armes" ordonna-t-il en faisant un petit signe de la tête.

Le second répondit du même signe, et regarda son maitre entrer dans la pièce. Cette dernière, la porte refermée, était totalement noire, on pouvait y voir à peine. Il s'installa en face d'une table, devinant la présence des autres maitres autour de celle-ci.

"J'avais demandé cette réunion des niveaux A à une heure précise, je peux savoir pourquoi vous êtes tous en avance? Questionna-t-il avec une pointe de colère dans la voix.
- Parce que nous avons pris cette décision, répondit quelqu'un.
- Je vois ça. C'est pas la première aussi. J'ai entendu parler que des infos seraient dans le niveau S et que je ne suis pas au courant, c'est une plaisanterie?
- On ne va pas passer par quatre chemins, Griffe d'Or. La majorité de tes décisions ne nous plaisent pas, et nous avons l'impression que la seule chose que tu as fait, c'est assimiler ton ancienne guilde, et les autres, dans le simple but de monter les échelons plus rapidement.
- Et je suppose que vous avez des plans pour moi, sachant que je ne suis pas encore mort?

L'assassin, s'il pouvait être vu, bouillait de colère de l'intérieur.

- En effet. Nous voulons savoir si nous pouvons compter sur toi.
- Pour?
- Nous allons tout réformer. Premièrement modifier les priorités d'informations...
- Comme le niveau S?
- Exactement. Il n'existe plus. Nous t'enlevons simplement le niveau A.
- Et je suis supposée accepter ça?
- Ce n'est pas un choix.

Griffe d'Or serra les poings.

- Qu'est-ce que vous avez décidé d'autre?
- Nous avons réussi à récolter tout ce qui est classé S, et avons remédié à tes ordres divers. Certaines informations sont soit inutiles soit trop dangereuses à nos yeux. Tes perspectives de pouvoir t'ont fait perdre l'esprit, Vincent."

L'assassin se crispa. Les maitres continuèrent.

"Nous avons déjà ordonné l'élimination d'Isiris. Son assassinat devrait se faire bientôt. Il est dommage qu'Annabelle, ta petite protégée, n'ait pas éliminé Maelias, nous nous en chargerons en temps et lieux, lorsqu'elle ne sera pas protégée du démon.
- Vous aviez volontairement prévu que je donnerais des informations qui mettaient Maelias en danger? Pourquoi?
- Nous n'avons rien à faire de l'autre continent. Notre stabilité repose sur notre contrôle local. Nous nous sommes assurés de la mort d'Ellana dès que possible.

Griffe d'Or grogna.

- Autres choses?
- Nous connaissons ton âge. Nous savons tout sur toi.
- Tout?
- Tout."

Soudainement, l'homme se mit à rire. Un rire tonitruant, qui dura quelques secondes, déstabilisant presque les autres membres du conseil.

"Merci, vous m'avez donné toute l'information que je voulais entendre. Vous êtes loin de tout savoir, et c'est pour ça que vous me laissez en vie, finit-il par dire.
- Tu devines vite. As-tu envie de t'expliquer?
- Non, pas le moindre du monde. Mais vous êtes conscients que je vais devoir tous vous tuer?

Un petit gloussement traversa le noir.

- Et tu comptes faire ça comment, vieillard? Nous sommes neuf, tu crois que nous nous laisserons faire?
- Ce n'est pas un choix.

Griffe d'Or se dirigea vers la sortie.

- Si tu ouvres cette porte, tu meures, leur avertit une dernière fois les maitre assassins.
- Je sais.
- Alors dit bonjours aux enfers de notre part.

L'assassin sourit.

- Ne vous inquiétez pas, vous les saluerez bien avant moi."

Il prit la poignée de la porte, et tira. L'ouverture laissa pénétrer une lumière qui aveugla temporairement l'homme, plaçant sa main devant ses yeux. Un vif mouvement d'air se fit entendre, suivit d'un bruit métallique sonore. Une lame se trouvait à quelques centimètres de son cou, bloqué par Voltron, l'arme magique. Griffe d'Or regarda son assaillant.

"Surpris?"

D'un mouvement brusque, il trancha la tête de l'assassin, puis tendit une main vers Pilier, qui semblait surpris.

- Ma dague!" cria-t-il.

Ne se le faisant pas dire deux fois, Pilier Diplomate lui lança son arme, avant de sortir ses propres armes. Heureusement pour lui, les 8 autres seconds, qui attendaient dehors, se reprirent vite de leur surprise, comprenant ce qu'ils devaient faire, et concentrèrent leur offensive sur le maitre. Griffe d'Or ne perdit pas une seule seconde, et se jeta au sol, évitant les deux premiers qui se dirigeaient vers lui. Il trancha leurs mollets, puis bloqua une lame du troisième avec son bras gauche, qui reçu une vilaine coupure, le faisant grimacer. Il l'écorcha sur le côté du ventre, et planta son arme dans la gorge du quatrième, avant d'éviter à moitié le cinquième, recevant un coup de couteau à l'épaule. Il donna un coup de pied, puis lui trancha la main. Les assaillants étaient au sol, pris de petites convulsions, comme paralysés. Griffe d'Or se positionna face aux trois restants, montrant sa dague.

"Lame empoisonnée les gars. Faites attentions. Vous êtes peut-être plus nombreux, mais il y a raisons pour lesquelles vous êtes seconds."

Il était blessé, mais tenait bien bon. Il toisa les trois hommes, qui ne bougeaient pas non plus, cherchant une ouverture. Le manège dura quelques secondes, jusqu'à ce que deux d'entre eux s'écroulent au sol, morts, tués par derrière par Pilier. Profitant de la stupéfaction du dernier, Griffe d'Or se jeta sur lui pour l'achever.

"Ouf, merci.

Il se tourna vers la porte sombre, triomphant.

- Oserez-vous sortir maintenant?"

Il n'eut pas le temps de continuer à baratter lorsqu'il sentit une douleur à sa poitrine. Il baissa la tête. Une lance le traversait de part en part. Il se tourna. Son second se retourna également, pour voir la provenance de l'arme. Une silhouette habillée de rouge pur se tenait à quelques mètres d'eux, dans son dos accrochées plusieurs lances.

"Le Lancier rouge... murmura Griffe d'Or avant de tomber au sol.

L'un des membres du conseil sortit de la salle, et salua l'assassin de sang.

- Bien joué. Maintenant, va tuer sa protégée, Prisme."

L'inconnu hocha la tête et disparu rapidement. Pilier Diplomate se mit face au maitre-assassin.

"Plus un pas, ordonna-t-il d'une voix ferme.
- Je suis un maitre, et toi un néophyte, tu n'as aucune chance contre moi. Le poison qui coule dans le corps de Griffe d'Or est mortel, et ne possède pas d'antidote. Accepte la mort de ton maitre, ou suis-le.
- Il n'est pas mort."

Sur ces mots, il dégaina la double dague Azerot, et la lança au sol, la plantant devant son mentor qui, d'un mouvement vif, l'attrapa, se releva d'un bond, et le planta dans le cœur de son ancien collègue.

"Je suis mon propre antidote, déclara-t-il avec un rictus sadique.

Il arracha la lance de son corps, et sentit ses blessures se refermer alors que sa victime semblait se vider de ses forces, vieillir, les cheveux tournant au blanc et les rides le prenant. Après quelques secondes, il s'écroula au sol, laissant Griffe d'Or plus vif que jamais. Il se tourna vers son bras droit.

"Va avertir que toute l'association est compromise. Et ordonne la mise à mort de toute personne semblant être au courant. Puis va sauver Isiris si possible.
- Et Prisme?
- Pas la peine. Ça lui donnera un défi."

Il se retourna en direction de la porte ouverte.

"Ces ordres sont une gracieuseté du dernier et seul membre du conseil encore en vie."

Il pénétra dans la salle, armé, et referma la sortie derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(7)Griffe d'Or, ou celui qui a tous les droits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On en a tous eu au moins un comme celui là
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...
» isnogouds... celui qui voulait devenir fakir... ^^
» Presenting: Saturashi!!! (Celui qui ne connais pas beaucoup...)
» Paire de griffe eclair

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Albyrion :: Le Monde d'Albyrion :: Histoires :: Mémoires d'Annabelle-
Sauter vers: