AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (8)Madame, veuillez m'expliquer comment une géante muette peut être une assassine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: (8)Madame, veuillez m'expliquer comment une géante muette peut être une assassine   Ven 6 Nov - 21:08

Que de questionnements. Ce n'était pas à mon habitude non plus. Normalement je ne me questionne pas. J'obéis aux ordres. J'empoche. Je vis. Je ne regrette pas vraiment mes choix et mes gestes non réfléchis. Tuer mes parents, un jeu d'enfant; tuer Vent Marin, une partie de plaisir; tuer Jaesgiear, une commodité. Mais maintenant je suis au courant de plus d'informations que je n'en ai jamais eu accès dans toute ma vie. Une maitresse-assassine? Niveau B? Je vais probablement devoir m'y faire après tout. Je suis probablement la seule qui n'a jamais réussi à faire monter en grade un élève, ayant vu échouer la seule que j'aie eu à l'examen qui comptait vraiment. Je ne pu pas m'empêcher de sourire en pensant à Griffe d'Or. Dans notre monde, je n'avais jamais entendu parler d'une relation maitre-néophyte de la sorte. Ça ne doit normalement pas prendre plus de quelques semaines avant que l'un des deux meure, ou alors qu'ils finissent par ne plus se connaitre. Mon ancien professeur était définitivement assez hors normes.

Je naviguais discrètement dans les alentours de la capitale ethérienne, repassant par moment mes documents. La Isiris m'intéressait, et je voulais voir ce que je pouvais encore soutirer de son cas avant que la guilde s'en occupe, comme Griffe d'Or l'avait dit. Je ne supporte pas facilement les échecs après tout. Cachée dans les bois, j'avais bien l'occasion de réfléchir à tout et à rien. Azaryus, Maelias et Camille étaient partis depuis un bon bout de temps déjà, mais ils ne m'intéressaient plus vraiment. Je sortis mon arc, Mortimer. Je me demandai pendant un instant comment Griffe d'Or était entré en la possession d'un tel artéfact... Et comment il pouvait même en posséder deux autres. C'était puissant, très puissant. Je ne suis pas une archère, mais j'avais presque l'impression de l'avoir plus utilisé que mes autres armes.

Soudainement, je vécu l'expérience la plus terrifiante de toute ma vie. Je n'ai jamais eu peur. Juré. Jamais. Mais, sans avertissement, je me vis me lever, tout lâcher ce que j'avais dans mes mains, faire un pas sur le côté, tendre le bras, et refermer mon poing... Sur une lance de couleur rougeâtre qui allait se planter par derrière à ma précédente position. Comme ça. J'avais rien contrôlé. Alors, pour la première fois de ma vie, je fus envahie d'une peur intense, d'une peur qui me fit m'exclamer:

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH!!!"

Puis je mis une main sur ma bouche. Du son? Du son??!! Je devins encore plus blême, si cela était même possible.

"T'es pas supposée être muette?"

Je me retournai. Un homme habillé tout de rouge, avec un masque de la même couleur bloquant ses yeux, me regardait, debout sur la branche d'un arbre. Dans son dos étaient accrochés plusieurs autres lances semblables à celle que je tenais dans la main. Je tentai de faire sortir un autre son de ma bouche, mais sans succès. Alors j'utilisai les signes:

"Je le croyais aussi
- Désolé, je ne peux pas lire le langage des signes. Tu peux m'expliquer comment tu as fait ça? Personne ne peut sentir mes projectiles avant qu'ils ne les traversent le cœur.

Mes instincts reprirent bien vite.

- Qui es-tu?
- En plus d'être muette, tu es sourde? Je t'ai dit que je ne lisais pas tes gestes silencieux, continua l'homme.

Il s'inclina.

- Puisque mon assassinat se voit être un échec, je me présente, je suis le Lancier Rouge, et je suis un tueur d'assassins. Enchanté."

Je projetai la lance de toutes mes forces sur le côté de son ancien propriétaire. Elle se planta dans l'arbre, le traversant de part en part.

"Ah, merci de me rendre mon arme, mais il faut faire attention, c'est fragile ces trucs.

Il se dirigea vers son arme pour le prendre.

- Alors, comme tu peux le constater, je suis venu ici pour te tuer, continua-t-il. Ordres des dirigeants. Je suis quand même agréablement surpris que tu aies pu... Gnnmmm...

Il força un peu pour tenter de déloger la lance.

- Bloquer mon attaque... Disons que je préfère... Faire parler de moi... Gnn, putain, comment elle est plantée profond... Sans aucun sous-entendu... Gmmmnn... Enfin, tu as vu mes couleurs rouges? C'est un charmant avertissement, et probablement la dernière chose colorée que peuvent voir la majorité des... Hmmpf! Assassins...

Il réussit finalement à l'enlever.

- Ah, enfin, je l'ai!"

Je ne lui laissai pas le temps de dire autre chose. Pendant son monologue, j'avais bondit dans sa direction, ma massue dans mes mains et, suivant un gigantesque élan, mon arme décrivit une courbe qui le frappa de plein fouet.

BAM!

La masse raisonna, et se figea. Ce n'était pas le résultat que j'espérais, et une douleur vive parcourut mon bras à cet arrêt soudain. J'ouvris les yeux de surprise; il venait de bloquer mon coup de sa main! Il retourna lentement sa tête dans ma direction. Malgré son masque, je venais de comprendre qu'il ne rigolait plus.

"Tu n'es pas la seule qui semble pouvoir bloquer des attaques impossibles. Surprise?"

D'un mouvement d'une agilité presque surhumaine, il fit tournoyer sa lance et tenta de me transpercer avec. C'est de justesse que j'évitai la lame, qui ma tailla tout de même l'abdomen. Je grognai en silence. Il me donna un coup de pied, me faisant tomber de ma stabilité précaire de la branche. J’atterris au sol sur un genoux, regardant au-dessus de moi. Il n'était plus là. Par réflexe, une roulade sur le côté me sauva la vie, évitant une autre de ses attaques en traitre. Je pris un peu de distance, le fixant. Ma blessure me faisait étrangement mal, et je me mis bien malgré moi à boiter.

"Un poison lent, qui n'a pas d'antidote, expliqua le Lancier Rouge. J'aime faire souffrir mes victimes avant qu'elles meurent. Comme notre maitre.

Devant mes yeux interrogatifs, il leva le poing gauche, qui était recouvert d'un gros gant faisant contraste au reste de ses habits.

- Tu crois que tu es la seule élève de Griffe d'Or? Il t'as donné Mortimer, mais regarde ce qu'il m'a offert à moi!

Il donna un coup de poing sur le sol, le faisant trembler, me faisant presque perdre l'équilibre, à plusieurs mètres de distance.

- Je te présente Valérie, la douce tueuse. Envie de la voir de plus près?"

Il ne me laissa même pas le temps de réagir. Je ne sais si c'était ma vision qui commençait à s'embrouiller, ou mes sens qui disparaissaient alors que le poison se dispersait dans mon sang, mais l'instant suivant, il se trouvait devant moi et agrippait le haut de mon bras gauche. Il me jeta au sol, me faisant serrer les dents de douleur. Sa poigne était immense.

"Lorsque je tiens quelque chose, je ne le lâche plus. Je peux continuer à serrer et serrer, jusqu'à ce que..."

Il me broya l'épaule, écrasant mes os et déchirant ma peau. Il tira d'un coup sec et arracha mon bras. J'ouvris la bouche pour crier quelque chose, mais rien ne sortit. Le sang se mit à couler, j'avais peine à rester concentrée. Je le vis avec horreur prendre une bouchée dans la chair de mon biceps arraché.

"Hum... Délicieux. Tu as vraiment crû que tu étais la préférée de Griffe d'Or? Que tu pourrais servir de réceptacle à Héphradite? Je suis désolé de te décevoir. C'est moi l'élu.

Héphradite? Je n'eus pas le temps de réfléchir plus lorsqu'il m’agrippa par le cou, et se mit à m'étrangler.

"Je vais prendre mon temps pour t'arracher la tête. Tu es le dernier héritage maudit de notre maitre. Je veux profiter du moment."

Il serra plus fort. Je ne pouvais plus respirer.

"Je me demande ce qu'il a pu voir en toi. Tu es lente, tu es faible, et tu vas mourir!"

Il profitait trop. Je donnai un coup bas dans son entre jambe, agrippai une lance dans son dos et, dans les dernières forces qui me restaient, l'enfonçai dans son ventre par le dessous, faisant remonter la pointe à quelques centimètres de son cœur. J'avais mal. Mais s'il esquissait le moindre mouvement, je lui transperçais son organe vital. Il était coincé. Je ne pouvais pas lire sa réaction, mais il sortit tout de même un:

"Oh."

Il avait compris sa situation. Il sortit une fiole de son manteau, et le porta à la bouche. L'antidote, probablement. J'ouvris ma bouche, l'incitant à faire de même. Il m'en donna, me laissant boire probablement pas de bon cœur.

"Si je lâche, tu lâches?"

Je hochai la tête. Il desserra son étreinte, et je pris de grandes inspirations, enfin libérée. Je le gardai toujours en joue, puis le lâchai... Avant de lui asséner un coup de poing qui le fit valser contre un arbre. Je reculai d'un bas, sortit une épée, puis déposa un genoux au sol, reprenant mon souffle et ma concentration. Il se releva difficilement, retira la lance de son corps, et me fixa, boitant.

"Je t'offre la victoire. Ma mission est un échec total, je suis trop blessé pour continuer. Félicitation, disciple de Griffe d'Or, tu es la première qui me survit."

Il cracha du sang au sol.

"Mais ce n'est pas fini. Je reviendrai. Lorsque la chance me sera redonnée, j'aurai ma revanche. Je me suis laissé avoir comme un apprenti, saches que ça ne se répétera pas.

Il déglutit, prenant un air fier.

"Je savais que tu allais m'épargner. Tu as trop d'honneur, de gentillesse. Aucun démon ne voudra de toi."

Il partit avec difficulté, disparaissant après quelques minutes au loin derrière les arbres. Je pris rapidement, dès que la sécurité était revenue, un morceau de vêtement pour bloquer l'hémorragie de mon bras, qui se faisait durement sentir. Serrant les dents, je serrai, puis regardai en direction de l'endroit où il avait disparu. Mon esprit était confus, dans un chaos total de douleur, de souffrance, et d'incompréhension. Qu'est-ce que c'était que toute cette histoire? Je...

Je m'écroulai au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(8)Madame, veuillez m'expliquer comment une géante muette peut être une assassine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elevage, comment ca marche ?!
» Comment voler dans Skyrim sans se faire repérer
» Tengu givrefoux
» [RESOLU] Comment passer "à travers" les murs..?
» Quelqu'un pourrais m'expliquer comment utiliser TS? [RESOLUE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Albyrion :: Le Monde d'Albyrion :: Histoires :: Mémoires d'Annabelle-
Sauter vers: