AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (20)L'élue de la prophétie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: (20)L'élue de la prophétie   Mer 2 Déc - 19:33

"Placez-vous autour."

Griffe d'or, Pilier Diplomate, Lancier Rouge, Baiser Mortel et moi-même se positionnèrent au périmètre d'un très large cercle que notre maitre avait tracé au sol. Au centre de la forme se trouvait une grande dalle, carrée, plantée dans de la roche qui ne semblait rien avoir de spécial.

"Cette dalle ne peut être ouverte que par l'élu, portant un artéfact, dit le maitre-assassin. Je vous invite à essayer à tour de rôle."

C'est sans surprise que l'assassin rouge s'avança.

"C'est moi que la prophétie a choisi, ricana-t-il. Je vous épargne des efforts inutiles."

Valérie en main, il s'avança, se pencha, et agrippa une extrémité de la pierre. Il tira. Aucun effet. Il essaya encore, devenant le visage écarlate, mais rien ne changea; la dalle ne bougea pas d'un poil. Il frappa le sol, qui trembla un instant, mais aucun résultat convainquant n'en sortit. Il grogna.

"C'est quoi cette connerie?
- Laisse quelqu'un d'autre essayer maintenant, ordonna Griffe d'Or.
- Grmblmlm... marmonna le lancier en reprenant sa place.
- Je vais y aller" se proposa Pilier.

Il tapota un peu la pierre de son épée, devinant que cela ne servait à rien. Il déposa la paume de sa main gauche sur le socle, et ferma les yeux. Il les rouvrit aussitôt.

"Aucune magie ne fonctionne ici dans un rayon de presque 50 mètres... Pourtant, je ne vois rien d'autre que de la magie qui puisse ouvrir cela...
- Un sceau fonctionne souvent uniquement pour un sort spécifique" commenta Griffe d'Or

L'ethérien hocha la tête, puis retourna à sa place. J'allais faire un pas lorsque Baiser me devança en me faisant un clin d’œil.

"Je sais que je ne réussirai pas, mais je veux garder la meilleure pour la fin" rigola-t-elle.

Elle fouetta un peu l'ouverture, qui ne fit aucune mine de bouger. Alors qu'elle retournait à son emplacement désigné, je jetai un œil à Griffe d'Or. Celui-ci secoua la tête.

"Oh moi j'ai déjà essayé. À toi l'honneur, Prisme des Ombres."

Il existe plusieurs choses d'énervantes. Mais parmi celle-là, il y a le fait de savoir que tu vas réussir quelque chose que tu veux échouer. Surtout quand je savais comment. Je ne voulais pas ouvrir cette dalle, et encore moins être l'élue de quoi que ce soit. Mais ceci n'était pas un test, c'était une confirmation. Et j'avais besoin d'avoir réponses à mes questions. Alors je m'avançai. De quelques pas. Encore à une distance respectable, je levai Mortimer, et le pointai vers la roche.

"Tu comptes tirer avec une main et pas de flèche? ricana Lancier. Bonne chance!"

Je l'ignorai, et me concentrai. Une flèche invisible se décocha, frappant de plein fouet sa cible. Elle ne pouvait pas la rater. Un éclair venu de nulle part traversa le ciel, et, dans une explosion nous brisant presque les tympans, alla frapper la dalle de plein fouet, soulevant de la fumée. Je secouai la tête, et attendit que la fuée s'éloigne avant de constater, presque avec surprise, que rien n'avait changé. Seulement, sur la pierre, des inscriptions étaient gravées. Mes collègues voulurent s'approcher pour regarder, mais ils furent repoussés par une espèce de mur invisible. J'étais seule à l'intérieur de la zone. Alors je lus.

"J'ai besoin d'un support, d'un ennemi, d'une menace, et d'une arme."

Une énigme. Ok. J'aime beaucoup me forcer les méninges. Malgré ce sarcasme, la solution se dessina petit à petit dans ma tête. Tout d'abord, l'ennemi. Je regardai mon arme. Elle pouvait correspondre. Je regardai la naine. Une arme. Je tendis ma main vers elle, et elle, comprenant tout de suite, m'envoya Frédérique, que j'entourai délicatement autour de l'inscription. La menace maintenant. Je me tournai vers mon mentor, qui me lança sans hésiter sa lame, que je déposai à mes côtés en attendant. Puis j'interrogeai Le Lancier Rouge du regard. je voyais qu'il ne voulais pas, mais, à contrecœur, se délaissa de Valérie, la faisant rouler au sol à mes pieds. C'était le support. Pilier n'attendit même pas avant de m'envoyer le fourreau de Voltron. L'énigme n'en faisait pas mention, mais j'avais fort à supposer que j'avais besoin d'une défense, alors je l'installai sur moi. Bien, tout était prêt. Je levais la tête vers Griffe d'Or. Il me souriait, comme absolument pas surpris de mes actions.

"Tu sais ce que tu as à faire"

Je hochai la tête, et je me concentrai. Pendant un instant, je sentis mon bras fantôme, celui que j'avais perdu. Ma main pénétra dans le gant, qui se mit à flotter. Je bougeai les doigts. Ça fonctionnait. J’agrippai Azerot, et le plantai dans la gravure. Elle s'enfonça comme du beurre. Si cette chose était vivante, cela allait la siphonner. Je m'éloignai d'un pas, puis plaçai Valérie de façon à tenter de soulever la dalle. Je tendis mon arc. C'était l'instant de vérité. Je tirai.

Le sol se mit soudainement à trembler. La dalle se déforma, et un pilier de roches se leva du sol. Les minéraux fusionnèrent ensemble lentement, pour former une forme humanoïde devant moi... Je hoquetai en remarquant qu'il lui manquait un bras. Ce corps, ces cheveux, se visage... C'était moi! Je reculai d'un pas, déstabilisée. Elle leva son bras, dans lequel se tenait le fouet. Sans me laisser le temps de réagir, l'artéfact m'entoura le cou, et commença à serrer. Je n'eus même pas eu le temps de comprendre que ma tête allait se faire détacher de mon corps qu'une lame bien reconnaissable trancha le fouet. Voltron se planta au sol, accompagné du fouet tranché en deux. Le golem se mit à crier, puis s'effrita lentement, un vent surnaturel emportant la moindre poussière de son corps. Bientôt, il ne restait plus rien. Je me pris le cou entre les mains, respirant, et remarquai un détail:

Le passage était ouvert.

"Félicitation Prisme, tu as réussi."

La barrière magique semblait s'être évaporée en même temps que mon ennemie, car mon équipe pouvait à présent approcher.

"À toi l'honneur" déclara-t-il en me pointant les escaliers qui descendaient dans le sol.

Tout était d'un noir complet. M'accotant au mur, je débouchai sur une vaste salle souterraine, au milieu de laquelle flottait une lueur. Je m'approchai, pour constater qu'il s'agissait d'une espèce de dague. Mais, au lieu d'une lame, c'était un une lueur blanche qui en émanait. Je touchai prudemment la chose, comme si cela pouvait être dangereux. Ma main passa au travers.

"Ça n'affecte que les démons"

Griffe d'Or m'approcha, suivit par les trois autres assassins. Il continua, alors que je prenait l'arme par sa poignée:

"Il est inoffensif seul cependant. Il en existe deux. Leurs pouvoirs combinés peuvent tuer n'importe quel démon, sans même toucher à l'hôte. Les Zraw ont été conçues par les dieux et les dragons pour éliminer la race démoniaque.
- Cela va servir à quoi exactement? questionna Pilier.

Mon maitre sourit, et se tourna.

"Je pourrai enfin débarrasser ce monde d'Héphradite et de ses malheurs, répondit-il.
- C'est une quête personnelle? demanda Lancier.
- Vous aie-je menti?
- À vrai dire si, déclara l'ethérien. Si vous tuez Héphradite, vous détruisez votre Pacte.

Je ne pouvais pas bien voir, puisque j'étais dos à lui, mais je distinguai bien que Griffe d'Or se voyait coincé derrière cette question, serrant les poings.

- Elle m'a pourrit la vie. Ne questionnez pas mes décisions.
- Aucun de nous n'est sous votre tutelle, clama Pilier. Vous n'avez aucun droit sur nous.

Je sortis un couteau de ma veste.

- Vous allez faire ce que je vous dis ou il vous en coutera! cria le maitre assassin. J'ai trop travaillé pour pouvoir arriver à ce résultat, et vous ne me stopperez pas si prêt du but! Nous allons aller sur Albyrion, nous trouverons la deuxième Zraw, et nous mettrons fin à ce cauchemar. Chacun d'entre vous me doit la vie! Vous..."

Il ne finit jamais sa phrase. Habilement, je plaçai mon bras par-dessus son épaule, et lui tranchai la gorge. Son corps s'écrasa au sol. Je regardai en direction de mes coéquipiers. Pilier fit un signe affirmatif de la tête. Je me dirigeai vers eux, lorsque je remarquai Le Lancier Rouge décrocher l'une de ses lances de son dos. Je croyais qu'il allait m'agresser, mais il regardait... Derrière moi. Je me retournai d'un coup. Griffe d'Or se relevait, se tenant le cou, duquel coulait son sang.

"Tu l'as raté..."

Impossible! Il a la gorge tranchée! Je ne suis pas nouvelle dans le métier tout de même! Il lança l'une de ses lances, qui se planta directement dans le torse de mon maitre. Ce dernier mis un genoux au sol, puis se releva. Il ne faisait aucun bruit, comme un zombie qui ne souffrait pas. Baiser sortit un couteau de lancer, mais Pilier l'arrêta de sa main. Nous avions les yeux rivés sur le spectacle qui se déroulait devant nos yeux. Griffe d'Or retira sa main de sa blessure au cou, dévoilant sa peau se régénérant. Il arracha sans problème la lance qui le traversait de part en part, le trou se rebouchant de la même façon. Nous étions paralysés, presque apeurés par ce qui se passait. Il finit par se replacer droit, craquant ses jointures.

"Héhéhé... Eh bien, je croyais que j'aurais pu vous cacher ça encore un petit bout..."

Je me mis en garde. Il nous regarda, dévoilant ses dents.

"Vous ne comprenez pas que vous n'avez aucun choix. Vous êtes vous-même liés au Pacte, que vous le vouliez ou non, comme je l'ai été.
- Mais... Quel pacte? balbutia Pilier. Et... Qu'est-ce que... Tu es?
- Trop de questions... Mmm...

Il ferma les yeux, et prit une grande inspiration, souriant.

- Bien, je crois qu'il est temps..."

Il les rouvrit. Ils étaient bleus. D'un bleu lumineux, menaçant. D'un bleu qui enleva toute la volonté qu'il pouvait nous rester de nous battre. D'un bleu... Démoniaque!

"... D'enlever les masques!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(20)L'élue de la prophétie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REC] La Prophétie Des Elements
» La prophétie des Anges du changement.
» Arhain Cynath, Autarque d'Ulthwé
» Les eldars du Kirou
» Legend of the seeker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Albyrion :: Le Monde d'Albyrion :: Histoires :: Mémoires d'Annabelle-
Sauter vers: