AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (29)Égide Vrillante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: (29)Égide Vrillante   Mar 19 Jan - 15:44

"Véronique, vous dépassez les bornes."

La dénommée ainsi était assise sur un plancher de bois franc, dans une espèce de très grande hutte suspendue dans les airs, hors d'atteinte que par l'entrée principale. Des fenêtres laissaient passer la lumière du soleil. Les jambes croisées, l'elfe écoutait attentivement. Elle était habillée de vêtements souples, et portait des protections de bois un peu partout sur le corps, poignets, genoux, bras, jambes, épaules, et même un immense bouclier dans le dos. Ses cheveux blancs frisés étaient attachés en chignon plus ou moins réussi derrière sa tête. Elle portait aussi une ceinture blanche.

"Je ne fais qu'appliquer les normes directrices de notre discipline" répondit-elle.

Face à elle, un homme, habillé environ de la même façon, avec lui aussi une ceinture blanche, se tenait debout, les bras croisés.

"Vous avez atteint le niveau d'excellence de la ceinture blanche non pas par votre respect de notre art martial, mais bien par votre talent. Hors, ça ne peut plus suffire. Vous ne ferez jamais une bonne enseignante, et vous êtes une piètre élève, dit-il.
- Je comprends où vous voulez en venir. Mais je suis les principes du odkéra, l'auto-défense avant tout.
- En effet, l'autodéfense est promu, mais à la base, la raison pour laquelle vous vous entrainez n'est pas pour vous protéger des possibles menaces à votre encontre.
- Je suis d'accord avec vous sur ce point. Il y a peu de problèmes de toute façon dans cet aspect, même au niveau continental. C'est de là que vient ma critique...

L'interlocuteur fronça les sourcils.

- J'en ai rien à faire de votre critique. Nous utilisons des moyens défensifs pour en faire un sport. Vous apprenez à vous défendre, et ainsi à mettre en œuvre nos doctrines morales et sportives, déclara-t-il.
- Se défendre d'une attaque dans une compétition est tout sauf de l'AUTO-défense, rouspéta la femme.
- L'odkéra est un SPORT.
- Pas pour moi. Si je me fais agresser dans la rue, je n'ai pas besoin d'une ceinture blanche, la noire de premier niveau suffirait amplement. La seule raison pour laquelle je dois m'entrainer toujours plus est pour faire face à VOS attaques. L'ironie est très énervante, et je préfère suivre les préceptes de vie que le petit divertissement offert en bonus, ou devrais-je dire, en priorité.

Elle tourna la tête sur le côté.

- Une compétition ne sera jamais pareille qu'une vraie situation d'urgence de toute façon. Tout est forcé.
- Vous croyez vous en tirer comment dans la rue en ne contre-attaquant pas? Vous vous contredisez.
- La fuite est une possibilité. Blesser quelqu'un, peu importe si c'est en utilisant sa propre force, va à l'encontre des principes même de l'odkéra.
- Des principes anciens et théoriques. Ce n'est pas applicable dans la vie de tous les jours, et encore moins en compétition.
- Alors je peux mettre vos compétitions là où vous le pensez, maitre.

L'homme hocha la tête.

- Bien, dans ce cas, vous êtes dispensée de cours jusqu'à nouvel ordre. Et ce n'est pas votre beau-frère qui me fera changer d'avis.

Véronique se leva, et ils se saluèrent en s'inclinant.

- Je suis meilleure que tous mes maitres de toute façon, maitre.
- Votre attitude narcissique est accablante. Vos résultats prouvent le contraire.
- Mes résultats dans des joutes sportives, des jeux."

L'elfe ne répondit pas se retourna, se dirigeant vers la sortie, laissant son élève seule. Cette dernière replaça l'un de ses protège-poignets comme il faut, et resta un instant à réfléchir. Puis, elle soupira, et se dirigea elle aussi vers la sortie. Elle se fit soudainement interrompre par une voix masculine dans son dos.

"Ne partez pas s'il-vous-plait."

Elle se retourna vivement, par réflexe, se positionnant de façon défensive. Devant la fenêtre se tenaient un ethérien et une naine. Cette dernière s'avança.

"Nous aimerions vous parler.
- Qui êtes-vous, que venez-vous faire ici, et comment êtes-vous entrés, demanda avec autorité Véronique.
- Des gens qui aimeraient de vos services, vous parler, par la fenêtre, dans cet ordre, répondit la naine.
- Vos noms.
- Pilier Diplomate ici, et moi Baiser Mortel. Ce sont des noms de code. Vous, c'est bien Véronique?
- Mon nom complet est Véronicastridantyl Fristiadel de la maison Grigngotts.
- ... On va garder Véronique, si ça ne vous dérange pas..."

L'elfe ne baissait pas sa garde. Elle resta un instant interdite, puis questionna:

"Mes services?
- J'aimerais vous mettre sous ma tutelle, déclara Baiser. Mon apprentissage en est au stade de l'enseignement, et je vois en vous un grand potentiel.
- Je n'ai pas besoin de maitre.

L'ethérien pris la parole.

- Nous espérions que vous seriez encline à mettre vos boucliers à la défense de ce monde...
- Qu'est-ce que vous délabrez?
- Nous formons une équipe d'élite capable de mettre leurs ressources en commun pour accomplir des prouesses relevant du miracle.

La naine se tourna vers son maitre.

- Ça te va pas, copier les phrases de Griffe.
- Je sais. Chut.
- Donc... Vous voulez que je fasse partie de cette équipe? demanda encore l'elfe.
- Oui, exactement, acquiesça Baiser. À moins que tu ne t'en crois pas capable?

Véronique rigola.

- Testez-moi."

Baiser ne se le fit pas dire deux fois. Faisant d'abord mine de s'étirer, elle fonça comme un missile en direction de l'elfe. Le choc fut d'une puissance, inouïe, malgré sa petite taille, la naine asséna un coup de poing puissant... Qui se fit stopper net par le bras renforcé. Bien ancrée au sol, Véronique ne bougea pas d'un poil. Sans attendre une seule seconde, Baiser donna un coup de pied dans un autre angle, rapidement bloqué lui aussi. Elle resta un moment, à analyser son adversaire, puis reprit ses coups de plus belle, se donnant à fond. Sans difficulté aucune, l'elfe bloquait tout, même venant de plusieurs endroits à la fois. Elle eut tout juste le temps de distinguer un mouvement derrière elle qu'elle bloqua le poing de Pilier. Se dernier se mit à la mitrailler de coup de tout bords tout côtés, additionnant ses efforts à ceux de son élève. Il fut le premier à constater avec surprise que ni lui ni elle n'arrivait à ne serait-ce toucher l'elfe, qui ne prenait qu'à peine le temps de bouger, restant constamment sur place, en pleine maitrise de ses réflexes et de ses blocages.

Véronique sourit, continuant de tout parer. Brusquement, elle sentit une douleur à l'épaule. Elle baissa le regard, remarquant qu'un couteau s'y était planté. Ce moment inattention lui valut un coup de pied en plein visage et un autre derrière la jambe. Elle tomba au sol. Pilier Diplomate et Baiser mortels étaient les premiers surpris de l'avoir atteint, et se tournèrent en direction de la source de la lame lancée. Griffe d'Or se trouvait devant l'entrée, et s'approcha d'eux. Les assassins le saluèrent.

"Maitre... Vous avez terminé ce que vous vouliez faire?
- Ma fille va bien. C'est tout ce qui compte. Je lui ai donné la deuxième pierre blanche.

Il se pencha vers l'elfe, qui retira l'arme de son épaule.

- Il est bien, et même louable de suivre ses principes, lui dit-il. Mais la vie est injuste, la vie est ardue, difficile. La théorie n'est pas la pratique, et c'est même cela qui te pousse à refuser les compétitions de ton art martial.

Véronique le regarda un instant, puis hocha la tête, sans répondre.

- Les choix que tu peux prendre ne sont pas liberté, mais prison. Tu es libre de te défendre. Mais dépendamment de ton choix, tu peux réussir ou échouer. Lorsque la fuite est synonyme d'échec, et que les blocages mènent à une défaite, tu n'as pas le luxe d'emprunter ces chemins.

Il tendit la main. L'elfe la prit, et se leva, silencieuse. Griffe d'Or se retourna vers la naine.

- Baiser. Je compte sur toi pour aider Égide Vrillante à s'adapter. Bonne chance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(29)Égide Vrillante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Interfaction] L'Égide du Maître
» [RP] Guide de l'Eglise
» Le marquisat de l'Ornière
» patch 2.1
» comment avoir la formation égide double gardiens basique 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Albyrion :: Le Monde d'Albyrion :: Histoires :: Mémoires d'Annabelle-
Sauter vers: