AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Undertale: le cœur de la détermination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: Undertale: le cœur de la détermination   Jeu 24 Mar - 12:04

Prologue
Le secret de Frisk

"Mon enfant, je suis heureuse que tu aies décidé de rester avec nous.
- Moi aussi... Maman."

Toriel prit Frisk par la main, et retournèrent dans la montagne. Ils marchèrent ensemble de nombreuses heures, avant de retourner aux ruines. L'arbre d'automne continuait à laisser tomber ses feuilles, et l'habitation que le jeune garçon avait abandonné au début de son aventure l'attendait devant lui à nouveau. La monstre renifla dans l'air.

"Hum... Il fait bon rentrer à la maison... N'est-ce pas?

Frisk bailla.

- Oh, mon petit, dit Toriel en se penchant. Comme tu dois être fatigué...

Elle le prit dans ses bras, et le transporta jusqu'à la chambre.

- Grâce à toi, nous avons non seulement pu revoir notre Asriel, mais en plus... Nous t'avons toi...

Elle l'installa dans le lit, et l'embrassa sur le front, alors que le garçon fermait les yeux.

- Merci pour tout."

Elle sortit de la chambre. Aussitôt, elle se dirigea à la cuisine, et se mit à la tâche. Elle pris de la farine, du sucre, des œufs, mélangea dans un bol, sortit un peu de lait du réfrigérateur, et tous les ingrédients nécessaires pour faire une délicieuse pâte dont la recette était unique. Ensuite, elle sortit de son armoire un peu de cannelle et l'écrasa, faisant de la poudre. Un couteau de cuisine lui permit de prendre un peu de beurre de caramel, et elle l'étala dans son plat. Elle plaça délicatement le tout dans le four, et attendit patiemment le petit ding. C'est le nez dans son livre que la monstre l'entendit, et se dépêcha de sortir sa délicieuse tarte du four. Elle en coupa une pointe, et la mis dans une assiette. Puis, sans bruit, elle se dirigea vers la chambre de l'enfant.

Il dormait à poings fermés. Elle plaça délicatement son plat au sol, avant de quitter, fermant la porte le plus silencieusement possible. Le silence s'ensuivit dans la pièce. Puis, Frisk tourna la tête, sourit, et descendit du lit. Il se dirigea vers la pointe de tarte, et la prit. Le garçon resta un instant, pensif, avant de dire, un sourire aux lèvres:

"Merci Toriel. Tu agis exactement comme je l'avais prévu. Vous agissez tous comme je l'avais prévu. Ne t'inquiète pas, tu reverras Asriel. Bientôt.

Ses yeux tournèrent au rouge vif.

- Je suis celle qui a toujours été en contrôle."

Chara croqua.


Dernière édition par Wobmiar le Ven 25 Mar - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: Re: Undertale: le cœur de la détermination   Jeu 24 Mar - 19:01

Chapitre 1
Des adultes

Deux silhouettes se présentaient au fond de la grotte. De grandes personnes, deux exploratrices des fonds inconnus. Elles s'avançaient prudemment, les cailloux sous leurs souliers adaptés pour la montagne.

"Fait attention Wob, avertit la première, aux cheveux marrons descendant sur ses épaules.
- Oui oui, ne t'inquiète pas Mae" répondit la deuxième, qui elle portait deux queues de cheval sur les côtés de la tête.

La dénommée Wob alluma sa lampe-torche, et sa compagne fit de même. Le couloir rocheux restait cependant particulièrement sombre, ce qui n'empêchait pas les deux jeunes femmes d'avancer.

"Et donc? demanda Mae.
- Et donc quoi?
- Et donc qu'est-ce qu'on fout ici?
- On explore les grottes.
- Réponse idiote, commenta la femme en roulant les yeux.

Wob rigola.

- Une question idiote mérite une réponse idiote, dit-elle en tirant la langue.
- Non, sérieux, tu crois vraiment qu'on trouvera des traces de ces enfants disparus il y a des années et des années?
- Pas du tout, mais je cherchais une raison pour qu'on passe un petit moment ensemble.
- En visitant des grottes sur une montagne perdue?
- Bah, c'est cool non?

Mae sourit.

- Ça a son charme."

Les voix résonnaient sur les parois de la grotte. On pouvait entendre de minces gouttes tomber au sol. Les exploratrices marchèrent encore quelques minutes, avant de remarquer un rayon de lumière au loin. Elles fermèrent leurs lampes, et se dirigèrent pour voir. Au sol, illuminé en partie par le soleil, il y avait un tas de feuilles mortes. Wob se pencha, puis regarda au-dessus d'elle.

"Il y aurait un arbre là-haut? questionna-t-elle.
- Je vois des racines, c'est probable.

Elle réfléchit un instant, avant de placer sa main sur le tas.

- On dirait un lit..."

Contre toute attente, sa main passa au-travers des feuilles. Déséquilibrée, elle tomba par l'avant, dans un trou qui était caché de sa vue sous ce qui semblait finalement être un piège.

"Wob!"

Mae tenta de l'agripper, mais elle bascula à son tour. Elles se retrouvèrent dans le vide, à tomber. Le fond n'était même pas visible, et les deux filles tombèrent, et tombèrent encore. La lumière du soleil les éblouit brusquement, et leur descente sembla ralentir, et rapidement, ce fut comme si elles flottaient dans le vide. Tout était blanc. Les deux femmes se regardèrent un instant, un peu ébahies, juste avant que le noir repris, et que leur chute redémarra. Elle ne dura qu'environ deux secondes cependant, et elles atterrirent dans un autre paquet de feuilles jaunes et rouges. Le choc fut assez rude, les sonnant un peu. Wob secoua sa tête, et se releva en premier, secouant les feuilles.

"Ça va Mae?
- Ou... Oui... Quelle chute étrange... répondit l'interpelée, se levant aussi.

Wob leva la tête.

- Je ne vois même pas les parois du trou... On est dans... Une espèce de salle..."

En effet, elles se trouvaient dans une pièce très vaste, noire, d'où la seule lumière était le rayon frappant les feuilles. Les filles n'eurent pas le temps de reprendre complètement leurs esprits, qu'une petite voix se fit entendre derrière elles:

"Ah, il n'est pas trop tôt."

Elles se retournèrent d'un coup. Plantée à même la roche, une fleur les regardait. Une fleur normale... À la différence de sa bouche et de ses yeux les fixant d'un air assez sombre.

"Oui, c'est moi qui parle. Je m'appelle Flowey. Je vous laisse un maximum de 30 secondes avant de cesser d'être surprises et vous présenter."

Wob et Mae étaient toutes deux choquées. Après quelques secondes, Wob balbutia la première:

"Je m'appelle Wobmiar, et voici Maelias...
- Vous êtes des adultes?
- Euh... Oui... acquiesça Maelias. En fait j'ai 17 ans, elle 21...
- Peu m'importe! les coupa Flowey, alors qu'un sourire presque terrifiant se dessinait sur son visage. Ce monde aura besoin de quelque chose de plus fort que ces faibles enfants...
- Mais... Tu es une fleur qui... Parle?
- Ici c'est le monde des monstres. Et je sens que vous allez bien vous amuser, hé hé hé.

Elle ricana, avant de reprendre un air sérieux presque trop subitement.

- Vous allez faire exactement ce que j’attends de vous, ou je vous tuerai personnellement.
- Mais... hoqueta Wobmiar.
- Bonne chance" conclut la plante.

Sur ces mots, elle disparut sous terre, les laissant seules. Le monde des monstres. Une fleur qui parle. Les informations passaient dans leurs têtes, comme si rien n'avait de sens, un peu à la manière d'un rêve. Mae ne put s'empêcher de parler tout haut, à déclarer ce que toutes deux pensaient:

"On vient de se faire menacer par une fleur?"


Dernière édition par Wobmiar le Ven 25 Mar - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wobmiar

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 22
Localisation : Albyrion

MessageSujet: Re: Undertale: le cœur de la détermination   Ven 25 Mar - 13:08

Chapitre 2
Le chevalier noir

"Je n'aime pas cet endroit.
- Moi non plus..."

Les deux jeunes femmes s'avançaient dans ce qui semblait être des ruines. Une lumière étrange les illuminait. Ce n'était définitivement pas le soleil, mais ce n'étaient pas non plus des lampes. L'endroit semblait abandonné depuis longtemps, détruit, il y avait des trous dans les murs, et des lierres passer dans les craquelures. Maelias et Wobmiar marchaient au centre de la route, l'une près de l'autre, se demandant où elles se dirigeaient. Des bruits étranges se firent entendre, en échos dans les murs. Comme des grenouilles, puis des insectes, et aussi un autre assez indescriptible, comme si des choses gluantes se déplaçaient. Rien pour les rassurer.

Après quelques minutes, elles tombèrent devant ce qui semblait être une barrière de bois. Cependant, il y avait des espace largement suffisant pour les laisser passer. Il y avait plein de planches de bois partout sur le trajet devant elles.

"Je... Je suppose que c'est le seul chemin, commenta Maelias.
- J'ai pas vraiment envie d'essayer ces trous dans les murs, hocha Wobmiar. Je passe en premier."

Elle s'exécuta, passant entre les planches, s'avançant lentement. Sa compagne la suivit, doucement, un peu moins à l'aise. Soudain, on entendit un petit rire dans les ruines.

"Ahuhuhu..."

Un choc frappa Mae à la tête, et elle trébucha, tombant... Dans des toiles d'araignées! Elle se débattit, affolée, mais cela ne servait qu'à s'empêtrer encore plus dans les fils. La voix féminine se fit entendre à nouveau.

"Je savais bien qu'ajouter mes petites touches personnelles à ses pièges aiderait..."

Depuis l'ombre s'alluma 5 yeux, puis une silhouette en sortit. C'était une espèce de femme-araignée, habillée telle une poupée, d'un habit rouge, supportant parfaitement ses 6 bras et 2 jambes. Elle possédait deux petites mandibules, et une coiffure semblable à celle de Wobmiar. Cette dernière la regarda un instant, presque paralysée, ne sachant pas comment réagir face à un tel monstre. Ce monstre en question se mit à verser un peu de thé d'une théière à une tasse, et le boire calmement, approchant.

"Voudriez-vous boire un peu? demanda l'araignée, d'apparence d'une jeune femme.
- Qui... Qui êtes-vous... balbutia Wobmiar, se penchant lentement sur Maelias pour la libérer, cette dernière ne bougeant plus, regardant la créature.
- Je m'appelle Muffet. Voudriez-vous boire?
- Euh... Non merci... Je ne bois pas...

Elle but une gorgée.

- Tant pis pour vous.
- Vous... Voudriez bien nous aider à défaire ces toiles? S'il... S'il vous plait, madame?
- Non. Il est trop tard de toute façon.

Elle cligna de ses yeux un par un, avant de répondre:

- Vous n'avez pas fait de mal aux araignées, je n'ai donc pas à vous agresser. Mais une autre personne se chargera bien de vous tuer à ma place, humaines!"

Un tremblement se fit entendre au fond des ruines. Les deux femmes se mirent à trembler elles aussi, mais de peur. Muffet rigola, avant de reculer dans l'ombre.

"Je l'ai appelé. Il arrive. Ahuhuhu..."

Quelques secondes plus tard, des éclairs bleus traversèrent la salle. Les piliers de bois tombèrent en morceau, faisant relever la poussière dans le passage. Wobmiar protégea Mae de son corps, toussant.

"Kof... Kof... Mais..."

Elle n'eut pas le temps de parler plus qu'un bruit de métal sonna tout près d'eux. Un chevalier d'une armure toute noire et imposante approchait. Les deux pauvres femmes ne savaient pas quoi faire, Wobmiar refusa de s'enfuir, se plaçant entre le chevalier et Mae.

"Wob, ne reste pas là! cria Mae, désespérée.
- Je ne partirai pas sans toi!
- Nyeh heh heh! dit une voix grave dans l'armure. Vous aurez l'occasion de partir toutes les deux... Dans l'au-delà!

Une lance bleue apparut dans sa main, et il s'élança vers elles.

- Vous n'auriez jamais dû quitter votre monde, humaines!"

Par réflexe, Wobmiar plaça ses mains devant elle, comme pour vouloir bloquer la lance. Contre toute attente, la lance se brisa dans un choc qui fit secouer autant le chevalier que la jeune femme. Le colosse rigola à nouveau.

"Déterminée hein? Nyeh heh heh! Mais tu ne pourras pas m'échapper. J'ai jadis fait confiance. Aujourd'hui, j'ai changé. Tout le monde a changé!"

Il leva une main. Un espèce de vortex entoura Wobmiar, l'aspirant et, en l'espace de quelques secondes, elle avait disparu.

"Wob!" s'écria Mae.

Elle prit un morceau de bois à ses côtés, et le lança au visage de leur agresseur. Avec surprise, le casque se détacha, et tomba au sol, laissant un chevalier... Sans tête. Ce dernier ramassa ladite tête qui venait de tomber, et la rattacha sans difficulté. Puis il fit apparaitre une lance dans sa main, et la leva au-dessus de sa prochaine victime, prise dans les toiles d'araignées.

"Au moins, Muffet a fait un bon travail. Tu ne pourras pas te défendre!"

Il abaissa son arme, pour donner le coup fatal... Alors qu'une queue l'arrêta. Une queue pointue, venant d'un autre monstre, tout jaune, habillé d'un chandail rayé, sans bras, et des épines derrière la tête. Le nouveau venu était beaucoup plus petit que le chevalier, mais se permit de lui prendre tête.

"Arrête Papyrus. Ce n'est pas ce qu'Undyne aurait voulu."

Il repoussa le chevalier. Ce dernier retira son casque, dévoilant le crâne d'un squelette, un sourire comme crispé sur son visage, mais les yeux froncés. Il fixa le monstre qui venait de sauver Mae, qui gisait toujours au sol, tremblotante, et déclara d'un ton sombre:

"Scraggy, Undyne est morte, par la faute des humains. Laisse-moi la venger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Undertale: le cœur de la détermination   

Revenir en haut Aller en bas
 
Undertale: le cœur de la détermination
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rune de Détermination.
» UNDERTALE
» undertale la review
» Undertale (PC, MAC)
» Undertale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Albyrion :: Divers :: Taverne-
Sauter vers: